GS1 Barcodes

Actuellement, les normes de symbolisation ou supports de données utilisés le plus fréquemment dans le système GS1 sont des codes à barres.

Un code à barres est la traduction de chiffres, lettres et/ou autres caractères sous forme de barres (codes 1D ou linéaires) ou des carrés (Codes 2D) claires et foncées lisibles par des scanners.


                                                                                    

Le système GS1 comprend plusieurs types de codes à barres GS1 afin de représenter les clés d’identification et d’autres données telles que le numéro de lot, les dates, les poids…
Ces codes à barres forment un bouquet de standards appelé « GS1 Barcodes » composé de :

- Les codes à barres EAN/UPC

- Les codes à barres ITF-14

- Les codes à barres GS1-128

- Les codes à barres GS1 Databar

- Les codes à barres GS1 Datamatrix

- Les codes à barres GS1 QR Code

- Les tags RFID/ EPC

RFID & EPC

Les codes à barres sont une technologie précurseur dans le domaine de l’identification. Cependant, elle ne permet pas le stockage d’un grand nombre de données. C'est pourquoi les étiquettes RFID se sont développées.

La RFID signifie Radio Frequency Identification. Ces étiquettes sont aussi appelées : étiquettes intelligentes, étiquettes à puces, tag, transpondeur. C’est un équipement destiné à recevoir un signal radio et à renvoyer immédiatement en réponse un signal radio différent et contenant une information pertinente.

Conceptuellement, la RFID et le code à barres sont tout à fait semblables ; tous les deux sont prévus pour fournir l'identification rapide et fiable d'articles / Objets / Services. la différence principale entre ces deux technologies est que le codes à barres se lit de près avec une douchette et que le tag RFID balaye ou interroge une étiquette en utilisant des signaux de fréquence radio.

Tableau de comparaison de la technologie RFID vs Code à Barres

RFID Code à barres
Visibilité

Le tag peut être dissimulé ou intégré à l’intérieur d’un objet

Lecture sans vis à vis

Visibilité obligatoire

Lecture avec vis à vis

Taux de lecture Lecture de plusieurs tags en même temps (> 100) quelque soit l’orientation des tags Lecture d’une étiquette code barre à la fois, chaque code à barres doit être orienté de manière particulière face au lecteur
Distance de lecture Haute (plusieurs mètres) Faible
Environnement Faible sensibilité à l’environnement (métal, non métal, corrosif, liquides, etc.), tags RFID spécifiques en fonction de l’environnement Forte sensibilité à l’environnement : projections (impossibilité de lire le code à barre), destruction, etc.
Capacité de lecture / écriture / stockage de l’information Haute jusqu’à 64KB de stockage. Fonctions Lecture, Ecriture, Modification. Aucune capacité de stockage. Lecture unique
Sécurité de l’information Cryptage possible des informations, protection par mot de passe multi-niveaux, fonction de destruction des données Pas de sécurité. Possibilité de reproduction ou de contrefaçon
Prix Coût moyen Coût très faible

Les avantages des étiquettes RFID sont :

- Une lecture/écriture «à la volée» des données donc une plus grande souplesse de positionnement.

- Une détection automatisée d’objets identifiés.

- La possibilité de différencier plusieurs objets simultanément grâce à un système d’anticollision.

- Une meilleure résistance aux agressions extérieures car elle peut être recouverte d’un emballage.

- Toute perte ou vol de la puce est quasi impossible.

- Elles ont une grande durée de vie et une grande fiabilité.

- Consignation de toutes les opérations effectuées sur le produit fini.

- Diminution des erreurs de saisie ou de transmission.

Au sein de GS1, EPCglobal a la tâche de développer des standards concernant l'utilisation de la technologie RFID dans la supply chain. Le développement des standards s'effectue en collaboration avec les entreprises, les fournisseurs de solutions et d'autres organisations    ayant un intérêt dans l'élaboration de standards globaux pour le réseau EPCglobal.

Un numéro d'identification unique est encodé dans le tag, l'EPC (=Electronic Product Code), permettant la traçabilité des objets tagués tout au long de la supply chain. EPC se base sur  les clés d'identification GS1.

 

GS1 EPCglobal

Au sein de GS1, EPCglobal développe des standards qui permettent aux entreprises d’utiliser la technologie RFID (Radio Frequency Identification) tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

Pendant le processus de production, une étiquette électronique (tag) est appliquée sur l’objet qui peut transmettre des données au moyen d’ondes radio. L’étiquette contient un numéro d’identification unique appelé EPC (= Electronic Product Code). EPC est basé sur les clés d’identification GS1.

Les applications EPC typiques comprennent la surveillance des actifs (bacs, palettes, conteneurs...) à travers la chaîne d’approvisionnement, la traçabilité des produits (périssables), la protection contre le vol à l’étalage et la lecture de masse lors de la réception des marchandises. Le code EPC est également la clé pour d’autres informations telles que la localisation, l’état et le statut de l’objet. Ces données ne sont pas stockées dans l’étiquette, mais dans une base de données externe.

Le développement des standards se fait en collaboration avec les entreprises, les fournisseurs de solutions et d’autres organisations ayant un intérêt dans leur développement. Pour plus d'informations sur le réseau EPCglobal, cliquez ici.

GS1 GDSN

Que signifie GS1 GDSN?


GS1 GDSN™ (Global Data Synchronisation Network) est un environnement global automatisé, basé sur des standards qui gèrent la synchronisation des données sûres et en continue. La certification GDSN permet à une entreprise (fournisseur ou client) de choisir son catalogue électronique et d’échanger ses fiches-produits avec l’ensemble de ses partenaires selon le principe du « Publier une fois, diffuser à tous - Souscrire une fois, recevoir de tous »

 

GS1 EDI

Parler une seule langue avec vos partenaires commerciaux

Avec GS1 Electronic Data Interchange (EDI), votre ordinateur peut échanger des données structurées avec les ordinateurs de vos partenaires commerciaux. Celles-ci peuvent être des données commerciales, logistiques ou financières. GS1 EDI propose un ensemble de conventions pour permettre aux fabricants, aux clients et aux fournisseurs de services logistiques de parler la même langue, quel que soit le secteur, le pays ou le logiciel. Vous pouvez donc échanger des messages tels que les commandes, les bons de livraison et les factures grâce à un processus efficace et automatique et une intervention humaine minimale. Les messages EDI remplacent alors vos documents papier traditionnels.

Commandez, livrez et facturez plus rapidement et plus efficacement avec O2C 

Order to Cash(en abrégé O2C) est une application de GS1 EDI. Order to Cash se rapporte au traitement électronique de la commande, du bon de livraison et de la facture (dans la terminologie EANCOM®, on parle d’ORDERS, DESADV et INVOIC) grâce auxquels une société aligne les 3 documents commerciaux et optimise son flux central de messages. Ce processus peut être étendu à d’autres types de messages tels que, par exemple, l’accusé de réception (dans la terminologie EANCOM, on parle de RECADV).

                 

Avantages

  • Enregistrez automatiquement les commandes (gagnez du temps et évitez les erreurs de saisie). 
  • Livrez les bons articles, dans la bonne quantité, à la date prévue et au bon endroit grâce aux clés d’identification GS1 (identification univoque des unités commerciales et lieux). 
  • Assurez une traçabilité correcte grâce à un scanning et une intégration logicielle fiables.  
  • Établissez des factures transparentes grâce aux références ORDERS et DESADV (en reliant simplement la facture aux documents commerciaux antérieurs).  
  • Moins de litiges, une relation commerciale saine.

Actualités

Mantooj

GS1 in Maghreb vous informe qu’à partir du 1erseptembre 2015, elle met à votre disposition le catalogue électronique «Mantooj.Net»...

Lire la suite

Le réglement INCO

Le réglement UE n° 1169/2011 - INCO Le 13 décembre 2014, le règlement UE n°11...

Lire la suite